radioQu'est ce que c'est ? 

La radiologie conventionnelle est la plus ancienne des techniques d’imagerie médicale qui utilise les rayons X.

L'appareil de radiologie comporte un tube émetteur du faisceau de rayons X couplé d'une part à une table flottante, et d'autre part à un potter mural (tablette verticale d'examen). Cette technique a récemment évoluée avec le remplacement du film argentique par des détecteurs électroniques; c'est une évolution qui permet de non seulement de réduire les doses d’irradiation - l'image peut être travaillée à posteriori ; mais également de réduire le temps d'examen : un gain considérablement de temps pour le technologue et le patient. Les consoles Diagnostiques permettent de visualiser et de manipuler les images obtenues pour en améliorer la qualité, le contraste et la taille des clichés. Cela facilite donc l'interprétation radiologue. 

La radiographie conventionnelle est utilisée en première intention principalement pour l’étude des affections osseuses et pulmonaires. 

Dans certains cas, elle peut nécessiter l’administration de produits de contraste, pour l’étude de l’appareil urinaire, l'appareil digestif ou l’étude des articulations.

Déroulement de l'examen 

Cet examen est réalisé par le technologue, pour certain cas sous la responsabilité du radiologiste qui analysera les images.

Lorsque votre tour vient de faire l'examen, vous êtes accueilli par le technologue et conduit dans la cabine de préparation où il : 

  • Vous expliquera le déroulement de l'examen
  • procédera à un petit interrogatoire sur vos antécédents (notamment allergie au produit de contraste iodé, diabète, grossesse..), votre préparation, et les médicaments que vous prenez (aspirine, anticoagulants, certains antidiabétiques oraux (GLUCOPHAGE®, GLUCINAN®, STAGID®, ...), vos examens précédents et récents, de même que les renseignements cliniques de l'examen courant.
  • vous indiquera les vêtements & accessoires à ôter.

En fonction de votre examen, un cathéter sera posé au pli du coude pour l'injection d'un produit de contraste. Cette injection se fera de façon automatique à l'aide d'un injecteur spécialement conçu à cet effet.

Dans le cas des examens spécialisés, un cathéter ou une sonde ou une canule sera mise en place pour l'opacification au produit de contraste. 

L'examen standard ne dure que 5 à 10 minutes. En fonction de l'examen que vous devez faire la technologue vous positionnera et vous donnera des instructions. Certaines incidences se font debout ou assis ; d'autres se réalisent allongé sur la table d'examen. En général deux (2) incidences sont nécessaires, parfois plus. 

Après l'examen, le médecin radiologue s'entretiendra avec vous, de vos images radiologiques. Le résultat de votre examen vous sera rendu sous forme d'images et compte rendu écrit.

Ces résultats seront numérisés et archivés dans le Centre. Après l'examen, le médecin radiologue s'entretiendra avec vous, sur vos images radiologiques. Le résultat de votre examen vous est rendu sous forme d'images (clichés) et compte rendu écrit.

Préparation & contre-indications 

Le jour de l'examen, songez à apporter : les produits qui vous ont été prescrits pour l'examen, vos examens antérieures et si vous en avez fait, vos résultats du dosage sanguin de la créatinine.

Pour les examens standards il n'existe pas de préparation spécifique. 

Pour les examens spécialisés, un régime alimentaire, généralement un régime sans résidu*, accompagner un lavement est prescrit. 

En termes de contre-indications, il s'agit plus de précautions à prendre, déterminées en fonction de l'indication de votre examen : 

  • La grossesse : en général, il est proscrit de faire des examens radiologiques (rayons X) en cas de grossesse avérée ou suspectée. En particulier, les grossesses de moins de 12 semaines ne doivent pas être soumises aux rayonnements X. Toutefois le médecin peut approuver un examen dans de telles conditions, après avoir évalué le rapportbénéfice vital de l'examen- risque avéré pour le fœtus. Dans tous les cas, le matériel de radioprotection sera utilisé afin de minimiser au maximum la dose au fœtus.
  • Réaction au produit de contraste (Cas des examens spécialisés) : certains patients développent des réactions liées aux associations de molécules utilisées dans les PCI. Cette réaction peut aller de la forme la plus simple – se traduisant par des vomissements démangeaisons... – à une forme plus grave telle l’œdème de la glotte...
  • Diabète: Altération de la fonction rénale. (Cas des examens spécialisés) Les PCI sont éliminés par les reins ; leur formule est d'une haute toxicité ce qui nécessite une bonne fonction rénale et une bonne hydratation après l'examen.En général, après l'évaluation des antécédents et de l'état général du patient, on prescrit un examen biologique : la créatininémie. Il existe par ailleurs des incompatibilités médicamenteuses en ce sens que celles-ci peuvent décupler l'effet des molécules du PCI sur le rein ; c'est le cas des patients sous antidiabétique à base de METFORMINE dans le cadre du traitement du diabète.

Le CIMO, le Centre d'Imagerie Médicale de Ouagadougou

  • Qui sommes-nous ?

    Né de la volonté d'apporter du renouveau dans le paysage de la santé privée au Burkina, C.I.M.O est avant tout le fruit de la collaboration d'acteurs impliqués et engagés dans la marche pour le développement de notre pays. C.I.M.O est un centre dédié à l'imagerie médicale qui a pour mission d'apporter une réponse appropriée et ajustée à la demande en termes d'imagerie médicale. Notre objectif est de garantir à nos clients - tant praticiens, que patients - des résultats radiologiques de qualitéfiables,...

    Read More ...

Nous localiser

localisation